Retour

Agriculture verticale et robots : le monde peut-il être sauvé ?

« Seven billion souls that move around the sun, rolling faster, faster and not a chance to slow down (Sept milliards d'âmes qui se déplacent autour du soleil, qui roulent de plus en plus vite, sans nulle chance de ralentir) », nous chante Childish Gambino. Nous sommes plus de 7 milliards d’habitants sur cette Terre et en 2050, nous serons 9,7 milliards. La croissance est si rapide, qu’il est rendu impossible d’en prévoir les conséquences. Mais le problème n'est pas le nombre de personnes sur Terre mais le nombre de consommateurs… le nombre de bouches à nourrir !

Ressources naturelles : sommes-nous face à une impasse ? 

Produire nourriture, eau et énergie en quantité suffisante est devenu compliqué. De plus, la recherche incessante du meilleur rapport qualité-prix a conduit à un tarissement des richesses naturelles. Cependant, il nous reste un dernier espoir : l’agriculture… plus précisément l’agriculture verticale !

Qu’est-ce que l’agriculture verticale ? 

L’agriculture verticale consiste à « cultiver des quantités significatives de produits alimentaires dans des tours, parois ou structures verticales, de manière à produire plus sur une faible emprise au sol, éventuellement en ville », le tout en consommant moins de ressources. Autre point très important de la agriculture verticale : la réduction de l’utilisation de pesticides. Dernier point très important, la distance parcourue par les aliments - pour aller de la ferme à la table - diminue considérablement... Pour ne pas dire s’efface complétement dans certains cas ! 

Agriculture verticale et Startups innovantes !

De nombreuses startups proposent des concepts innovants pour améliorer les performances agricoles, celle d’implanter des fermes urbaines s’impose désormais comme la solution la plus efficace pour… sauver l’humanité d’une famine tant redoutée.

Et parce que les travaux agricoles attirent de moins en moins les jeunes, une startup américaine, Iron Ox Robotic Farms, a décidé de remplacer les employés par des robots cueilleurs de fruits et légumes. 

Demeure alors un dernier problème celui de l’énergie (électricité). Brandon Alexander, le cofondateur de la société a déclaré à ce propos : « Les deux coûts les plus importants dans l’agriculture verticale sont la main-d’œuvre et l’électricité. Pour notre prochain chantier, nous utiliserons l’énergie solaire pour chauffer les serres, car celle-ci est gratuite. » 

Si pour l’instant nous ne pouvons mesurer l’apport réel de l’agriculture verticale, nous savons qu’elle peut-être un début de réponse à la crise alimentaire qui nous guette. 

Marquer / Rechercher dans cette page

Tweets

Carrière

medianet

Carrière

Vous voulez faire partie de l'equipe MEDIANET ?

Déposer votre CV

info

© 2016 MEDIANET All rights reserved. MEDIANET Av. Hédi Nouira, Résidence MAYA D1 ENNASR II 2037, Tunis - Tunisie Tél.(L.G) : +216 71 827 484 E-Mail : info@medianet.com.tn